La Cité où tout doit commencer.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Veuillez vous recensez s'il vous plait jusqu'au 31septembre sinon il faudra vous réinscrire.
Nos partenaires :

Partagez | .
 

 Nnacui Ulch (Double compte Kiryû)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité
Invité


MessageSujet: Nnacui Ulch (Double compte Kiryû)    Sam 1 Juin - 15:31





ft. Cu Chulainn (Version Persona)






Ulch Nnacui

« Peu m'importent lumière et ombre désormais... »

Je m'appelle Ulch Nnacui , mais je préfère que l'on s'adresse à moi par mon nom de famille.
Je suis né le 35 Remnante 819 et de ce fait j'ai 47 ans.
Je suis actuellement un vagabond, mais j'ai autrefois été Chevalier et Général Suprême des armées, et côté cœur je n'ai aucunement l'intention de me remarier. Pour mon côté orientation sexuelle, je suis hétérosexuel. (forcément, lisez l'histoire !)
De mon ancien moi subsistent une partie de mon sens de la justice, un instinct de survie aiguisé et une certaine souplesse de réflexion. On dit de moi dans mon état actuel je suis plutôt apathique ou condescendant en fonction des choses/gens, silencieux, calculateur, renfermé et solitaire, prône à la violence, et plus que tout, vide et ne cherchant pas à se remplir.   J'appartiens au groupe des Lancer et il paraît que je ressemble à un fantôme de chair plutôt qu'à un être humain, ce qui n'est pas loin de la vérité.



HISTOIRE ET CARACTERE


Né à une époque féodale de parents modestes, le jeune Ulch se détourna bien vite de la vie de petit paysan qui lui était destinée quand il montra des prouesses certaines à l'épée. L'ambition de devenir soldat dans l'armée seigneuriale et son sens de la justice le poussèrent ainsi à chercher les enseignements, à l'âge de 11 ans seulement mais avec l'encouragement parental, de celui qui deviendrait son maître et meilleur ami : un instructeur militaire bien connu dans la région sous le nom d'Atnates. Ce dernier, voyant au premier coup d’œil le talent de l'enfant, le prit sous son aile et  lui enseigna les rudiments du combat armé que tout soldat se devait de connaître.

Mais Atnates se rendit compte, les années passant, Ulch ayant appris avec succès toutes ses leçons  et s'étant déjà fait quelques expériences de combat réel, que l'adolescent de 15 ans maintenant ne donnait pas toute sa mesure. L'épée semblait limiter sa puissance plus qu'autre chose. Le jour de son 16ème anniversaire, Ulch se vit donc conduire par son maître dans une grande salle d'arme située dans son sous-sol que très peu de personnes ont vu.
«Prend le temps qu'il te faudra pour essayer chacune de ces armes. Soit consciencieux et soit sur de trouver celle qui te convient le plus. Je te l'offrirai. Elles sont toutes d'excellente facture : mon défunt père les a forgé avant de mourir de la peste, elles font partie de ses meilleures œuvres. Et je jure de t'enseigner le plus possible du maniement de celle que tu choisiras.»
Atnates sortit de la salle et laissa son jeune apprenti se familiariser, ne revenant que toutes les 4 heures pour lui apporter des rations d'eau et de nourriture.
Après que 2 jours passèrent, le jeune homme brandit fièrement une lance d'acier  robuste qu'il fit tournoyer sans peine.
«La lance, maître. C'est définitivement celle que je manie le mieux et que je préfère utiliser. Le flot des mouvements est tellement plus plaisant qu'à l'épée !»
Peut-être était-ce le destin : l'arme de prédilection d'Atnates était la lance, et son style de combat qu'il tenait de son propre maître était spécifique à cette arme.
Souriant, il déclara au jeune Ulch qu'à présent, il lui apprendrait le maniement de la lance afin qu'il devienne un combattant sans égal en lui transmettant les techniques du Style Stellaire. Ce style de combat, basé sur des mouvements complexes et polyvalents, est particulièrement gracieux et difficile à contrer. Une part importante était la philosophie inhérente qui l'accompagnait : l'honneur, le respect et la sûreté de l'utilisateur et des gens qu'il tient à protéger.

Ulch suivait consciencieusement les enseignements de son professeur, et en l'espace de 3 ans (car oui, il ne faisait pas QUE s’entraîner tout les jours non plus, il avait d'autres activités et allait régulièrement voir ses parents) il devint un combattant hors-pair pour qui les techniques du Style Stellaire n'avait plus de secret. Âgé de 19 ans alors, il se fit conduire par Atnates au château qui servait actuellement de siège à l'armée royale. La réputation d'Atnates en tant qu'instructeur des troupes du roi avait peu d'égale ; ainsi, quand ce dernier recommanda Ulch, le jeune lancier se vit offrir un grade qui correspondrait aujourd'hui à Caporal.
A partir de se jour, Ulch prouva maintes et maintes fois sa valeur et sa force en tant que soldat : les altercations armées avec les pays voisins étaient courantes, et il eut de nombreux champs de bataille à traverser, d'embuscades à repousser et de villes à défendre.
Dans le fonctionnement militaire de ce pays, les hauts-gradés étaient toujours accompagnés par des tacticiens qui prenaient les décisions stratégiques avec eux. Ce que l'on attendait d'un général était, en plus d'être un stratège correct, avant tout d'être quelqu'un capable de motiver les troupes par son courage, sa puissance et sa force de volonté ; quelqu'un qui serait toujours au premier rang, à l'opposé des guerres de notre monde moderne où les gens les plus importants sont loin du front (à raison, mais ce n'est pas le même monde ni les même guerres, ce n'est pas comparable).
Ainsi donc, Ulch était le genre d'homme recherché pour prendre le commandement de troupes. Et au fur et à mesure, il s'éleva dans la hiérarchie, se faisant anoblir une fois devenu Capitaine, et devenant plus tard l'un des 10 généraux du royaume. Il y eu 2 choses qui motivèrent son ascension à ce point :

La première fut la mort de l'ancien souverain. Le roi, au moment où Ulch rejoint l'armée, n'était pas le dirigeant exemplaire on va dire. Sans être un tyran, il se souciait peu d'autre chose que son confort personnel. Mais à sa mort, son fils cadet prit sa succession. Le cadet, qui n'avait pas été élevé par son père dans l'idée qu'il deviendrait roi, contrairement à l’aîné, avait en effet bénéficié de l'éducation de sa mère la Reine. A la mort accidentelle du frère le plus âgé, ce fut ce jeune frère de 15 ans à peine qui monta sur le trône, et qui s'avéra être un souverain admirable. Ulch lui était loyal, et mettre sa lance à son service l'emplissait de fierté.

La seconde fut son mariage avec la femme de ses rêves. Un jour, on lui apprit que ses parents avaient rejoins l'autre monde suite à un début d'épidémie qui avait touché son village natal. Ulch, alors âgé de 22 ans, s'effondra et resta prostré, le regard gonflé de larmes, au milieu d'un des couloirs du château. C'est alors qu'une jeune femme aux longs cheveux bruns, luxueusement vêtue, s'approcha de lui et s'accroupit en lui faisant face. Elle ne lui posa pas de question. Simplement, elle lui murmura d'une voix réconfortante et quasi-angélique que tout irait bien, prit la tête d'Ulch et la posa doucement sur son épaule. Elle resta ensuite en silence auprès de lui, jusqu'à ce que les larmes cessent. Ce fut sa rencontre avec son épouse Natalia. Les mariages d'intérêt étaient courants, mais le père de Natalia avait perdu la vie à la guerre quand elle était petite, et sa mère avait vécu une vie de couple malheureuse à cause de ce même système et n'avait aucune envie d'infliger la même chose à sa fille. Ainsi, Ulch et Natalia passèrent du temps ensemble, leur amour grandissant de jour en jour, et aboutissant à une cérémonie matrimoniale emplie de bonheur partagé.

A ses 28 ans, Ulch du faire face à une attaque d'envergure jamais vue auparavant : une coalition de 3 pays voisins avait lancé une offensive massive sur le royaume. Le roi, qui avait une forte confiance en lui, le nomma Général suprême des armées et lui donna le commandement total de toutes les troupes. Les 9 autres généraux protestèrent d'abord, ce à quoi le lancier leur répondit simplement : «Regardez-moi bien. » Il les fixa un à un droit dans les yeux, le regard déterminé et brillant comme l'acier fraîchement forgé, puis leur tourna le dos pour se diriger vers le champ de bataille qui l'attendait, sa cape blanche de Général suprême flottant majestueusement derrière lui. Ils le suivirent tous, leurs doutes ou jalousies disparus, marchant droitement droitement à sa suite.
En arrivant à l'avant-poste du royaume, il vit quelqu'un d'inattendu : son maître Atnates. Le saluant par la courbette respectueuse qui était maintenant due au rang de l'homme en blanc, Atnates le conduisit à l'écart avant de lui confier une clé au design complexe et ornée d'ivoire.
«Sache que ce cadeau provient de mon défunt père. Il me l'a confiée avant de mourir, me disant qu'il souhaitait que je la remette à celui qui sauverait la patrie. Nous y voilà, pas vrai ?»
«Maître, qu'ouvre cette clé ?»
Le cinquantenaire baissa les yeux. Son père ne lui en avait pas dit mot ; tout ce qu'il savait, c'est que «celui qui pourrait s'en servir comprendrait de lui-même».
Resserrant sa main droite sur la clé, Ulch fut traversée par une pensée qui lui était étrangère. Prendre son arme. L'ouvrir. Empoignant la lance qui l'avait accompagné aux travers de nombreuses batailles, il enfonça la clé perpendiculairement à la pointe, et contrairement à ce que son cerveau lui dictait comme étant possible, l'objet sembla se dissoudre dans la lance et fusionner avec. L'arme n'avait pas changé d'apparence, mais elle n'était définitivement plus la même, Ulch pouvait le sentir.
Les trompettes coupèrent cours à son incompréhension : l'ennemi se préparait à attaquer, il devait se rendre en première ligne immédiatement.
«J'en ferai bon usage, maître, que votre père en soit sur !», s'exclama-t-il en s'élançant vers ses troupes. Moins d'une heure plus tard, les premiers bataillons allaient entrer en collision, et Ulch fit ce qu'il faisait au début de chaque combat : fermant les yeux l'espace d'une seconde, il hurla dans sa tête «Pour mon Roi... Pour l'avenir de mon pays... Pour ma Natalia !»
C'est à ce moment qu'une aura dorée émana de sa lance, plus particulièrement concentrée sur la pointe, et il comprit. Il comprit que cette lance possédait désormais une propriété qu'il ne pouvait que, même si ses connaissances ne l'acceptaient pas, dénommer «magie», et elle répondait à ses émotions en générant quelque chose qui l'aiderait. Sa détermination, la philosophie du Style Stellaire, sa dévotion à son roi, mais surtout son amour pour sa femme produisirent ainsi cette magie d'or recouvrant son arme.
Trois jours de combats furent nécessaires avant que les forces ennemies, pourtant supérieures en nombre, battent définitivement en retraite. Les pertes avaient été plus lourdes de leur côté, mais ils étaient très loin d'être vaincu ; ce ne fut pas la raison principale de leur abandon.
Un de leur guerriers n'est pas humain ; c'est un monstre.
Leur général est aidé par les dieux.
Leurs troupes se battent comme s'ils étaient 2 fois plus nombreux, et parmi eux se trouve un homme qui se bat comme mille.
L'homme à la lance d'or est immortel.
L'armure blanche sera la dernière chose que vous verrez.
Le destin ne veut pas que nous gagnons cette bataille et leur a envoyé du renfort sous la forme d'un esprit de la nature sous forme humaine.
Toutes ses phrases furent entendues parmi les rangs ennemis entre les assauts, au point qu'au troisième jour, plus de la moitié des survivants refuse purement et simplement de retourner au combat.
La victoire éclatante sous l'étendard du Général Nnacui qui eu lui ce jour-là fit de lui l'un des hommes les plus aimés et les plus respectés de tout le royaume, acquièrant de plus le statut de surhomme grâce à sa lance enchantée, arme qui faisait l'ébahissement de tous.

Les années passèrent, années heureuses aux côtés de sa femme dans un royaume prospère dirigé par un souverain juste et bon. Mais Natalia, enceinte de presque 9 mois, fut atteinte de maladie. Cette infection n'était en temps normal pas mortel, mais elle draina ses forces, si bien qu'elle perdit la vie en mettant leur enfant au monde, malgré tout les efforts des médecins et des sage-femmes.
La nouvelle fut un choc terrible pour Ulch, mais il devait tenir bon afin d'élever sa fille du mieux qu'il pouvait. Nommée Gwendolyn, le même nom que sa grand-mère maternel, sa fille qu'il chérissait plus que tout était la seule source de son bonheur et de sa joie de vivre. Seule sa présence l'empêcha de sombrer après la mort de sa femme.
Le temps continua sa marche. Ulch, avec l'aide de préceptrices quand il était en mission, éleva Gwen, cette dernière grandissant et devenant une jeune fille épanouie. La suite de notre histoire nous emmène ainsi 14 ans après la naissance de sa fille. Ulch, qui fêtait alors ses 45 ans, était sur le point de voir sa vie s'effondrer pour de bon sous ses yeux. Au fur des ans, un membre du conseil royal que nous appellerons K avait lentement et habilement étendu son influence, devenant en secret de plus en plus puissant sans que l'on s'en rende compte. Et ce jour fatidique, ce que cet homme avait comploté depuis longtemps se mit en marche : l'assassina du roi afin de mettre sur le trône sa propre dynastie. Et pour tout meurtre de roi, il faut un bouc émissaire. Celui qu'il choisit fut le Général Suprême Nnacui, et le scénario était le suivant : Ulch aurait assassiné le roi à cause d'un coup de sang suite à des avances que le monarque aurait faites à Gwendolyn (Rappel hein : le Roi a 13 ans de moins qu'Ulch, un homme de 32 ans qui fait des avances à un fille de 14 ans «en vue d'un mariage futur» c'est crédible et pas anormal dans une période type féodal). Ainsi, K se débarrassait du plus grand guerrier et défenseur du défunt roi du même coup, autrement dit un grand obstacle à son plan. Mais voilà, une bonne partie de peuple contestait la véracité d'une telle accusation, et surtout, les soldats, entièrement loyaux au Lancier, refuseraient catégoriquement de l’exécuter. K avait bien des soldats corrompus à sa soldes, mais il n'avait nulle envie d'en sacrifier des centaines voir des milliers pour abattre un homme. Ainsi Ulch ne put être mis à mort et fut contraint à l'exil à la place. Mais K fit une chose qui signa son arrêt de mort prématuré : il mentit à Gwen et manipula les informations qu'elle recevait pour lui faire croire que son père avait bel et bien été mis à mort, simplement par sadisme. La pauvre jeune fille, qui croyait son chère père mort, en tomba malade, noyée de chagrin, et finit par en perdre la vie.
Ulch, qui s'était retiré dans les montagnes de l'autre côté de la frontière en attendant sa chance d'aller chercher sa fille, apprit la funeste nouvelle par un parchemin que lui délivra un aigle domestiqué appartenant à son maître Atnates. Qui il était tomba alors en poussière. Il frôla la mort de déshydratation et de malnutrition, n'ayant pas la force de se nourrir pendant plusieurs jours. Mais finalement, quand la douleur et la tristesse cessèrent de couler de ses yeux (mais toujours présentes dans son cœur), la haine et le désir de vengeance firent leur apparition, pour la première fois de sa vie. Ulch remarqua alors que sa lance ne produisait plus l'énergie magique dorée V; normal après tout, avec un changement de mental pareil. Le Style Stellaire, avec ses sentiments nobles et purs, n'était plus adapté à Ulch. Ce prénom non plus, d'ailleurs. Désormais, il voulait être appelé uniquement par son nom de famille, afin que le nom de sa femme et de sa fille adorées ne soit pas oublié.
Avec l'énergie vengeresse qui était la sienne, l'à présent dénommé Nnacui mit au point son propre style de combat, patiemment, sans se presser. Les habitants des environs de ces montagnes pourront plus tard témoigner de la disparition quasi-totale de la population d'ours bruns et de loups à des kilomètres à la ronde.
Nnacui mit au point puis peaufina son Style Lunaire : basé sur la face sombre de la Lune qui ne reçoit jamais de lumière, il comportait des techniques mortelles, sans honneur ni soucis de la sécurité de l'utilisateur. Sa lance, autrefois considérée comme enchantée, serait désormais considérée comme maudite par ces mêmes personnes si elle la voyait alors, enveloppée d'une aura violette virant au noir. Plus aucune propriété défensive. Puissance de destruction maximale.
Après 2 ans de cette vie rythmée uniquement par la création de mouvements de mort et une fois son attaque magique ultime achevée, Nnacui décida de rendre une visite à son ancien maître avant de prendre d'assaut le château royal où K n'était pas Roi, mais en possédait désormais techniquement les pouvoirs. Ce qu'il trouva en arrivant chez Atnates, en revanche, fut une maison vide gardée par des dizaines de gardes. Nnacui, ne vérifiant même pas s'il s'agissait de soldats qui lui étaient auparavant loyal ou de guerriers de K, les massacras jusqu'au dernier et sans hésiter un seul instant.
Fouillant les lieux, Nnacui comprit que son maître avait probablement été conduit de force au quartier général de la nouvelle génération militaire de K afin de les former, sous menace de mort. Parmi les différentes cachettes de la battisse, il trouva des parties d'armures dont il s'empressa de s'équiper, ainsi qu'une carte indiquant un passage secret à l'arrière du château qu'Atnates avait laissée là pour lui.
«J'apprécie l'intention, maître, mais cela ne me servira point.»
Il jeta le rouleau de papier.

Arrivé aux portes de la capitale, ville qui enfermait en son centre le château royal, Nnacui tua les gardes à l'entrée aux yeux de tous, avant de hurler de toutes ses forces ceci :
«Aux civils, restez chez vous et ne faites rien d'idiot. Aux soldats, venez donc m'abattre ! Sonnez l'alarme ! Prévenez vos supérieurs ! JE VOUS ATTENDS ! ESSAYEZ DE M'ARRETER ! »
Marchant en ligne droite vers le château, trucidant hommes après hommes, recouvrant sa cape blanche de plus en plus de rouge, se battant sans relâche contre tout les adversaires qu'il croise sur son chemin, effrayant les passants et mettant la ville sans dessus-dessous, Nnacui avança dans le sang. Réduisant en poussière la porte de l'édifice fortifié, il se dirigea ensuite non pas vers le sommet mais vers le sous-sol, afin d'arriver aux fondations du gigantesque bâtiment.
«Eh. K est sans aucun doute caché dans le château, dans un endroit où je ne pourrais le trouver, se croyant bien à l'abri... C'est ce que nous allons voir ! J'aurais préféré voir son visage au moment où ma lance transpercerait son cœur, mais cette méthode-ci me garantit la mort de cette ordure. »
Il utilisa son attaque ultime, Effondrement d'un Trône. Concentrant toute la puissance magique dont son arme disposait en un seul coup, et manipulant de façon complexe cette énergie afin d'obtenir le résultat voulu, il planta sa lance dans le sol, créant à la fois une onde de choc horizontale surpuissante et une colonne de magie violette de plusieurs dizaines de mètres de rayon qui transperça tout ce qu'elle croisa et monta plus haut que le toit du château. Le résultat de ses deux effets combinés fut immédiat : le château éventré et dévasté à tout les plans s'écroula dans son ensemble. Le seul et unique survivant fut Nnacui, qui y réchappa car il se trouvait à l'épicentre.

Quittant cette fois la ville pour toujours, Nnacui devint un vagabond, ne faisant plus attention à rien ni à quiconque. Sa haine et sa vengeance disparue, il devint le fantôme de chaire que j'ai décrit dans la boite de dialogue plus haut dans la présentation, récupérant par la même occasion un accès partiel au Style Stellaire, bien qu'il n'était plus en mesure de l'utiliser au niveau qu'il possédait en tant que Général.

POUVOIR


Les coups/enchainements qui ne demandent pas une manipulation de magie particulière ne coutent rien car la magie provient de la lance.
Liste de techniques :

Style Stellaire : Cercle Gardien (20 Mana)
Utilisable uniquement en PvP si lancé de dé de défense et d'attaque supérieurs à ceux de l'opposant. Parade et gros dégâts, élément lumière.

Style Lunaire : Croc sombre (Pas de coût)
Dé offensif 3. Attaque rapide et précise d'élément ténèbres.

Style Stellaire : Ballet étoilé (Pas de coût)
Dé offensif 4. Enchainement gracieux de coups circulaires. Peut toucher plusieurs ennemis. Élément lumière.

Style Lunaire : Extermination (5 mana)
Dé offensif 5. Enchainement brutal et sans pitié sur une cible, élément ténèbres.

Arcane Lunaire : Effondrement d'un Trône (totalité du mana)
Dé offensif 6. Attaque ultime et dévastatrice. Longue portée, anti-sol et anti-air à la fois, partiellement inblocable.


TOI DERRIÈRE L'ECRAN






Nom :
Go présentation Kiryû pour tout ça~
Prénom :
Âge :
Sexe :
Comment as-tu découvert ce forum ? :
Comment le trouve-tu ? :
Codage fiche by Alouqua sur Alouqua's world




Dernière édition par Nnacui Ulch le Sam 27 Juil - 6:40, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Maitre Du Jeu
Maitre du Jeu

MESSAGES : 41
DATE D'INSCRIPTION : 10/03/2013
AGE : 104
LOCALISATION : Partout à la fois

Feuille de personnage
Niveau: 100
Experience:
9999999999999999/99999999999999  (9999999999999999/99999999999999)
Argents: ∞

MessageSujet: Re: Nnacui Ulch (Double compte Kiryû)    Sam 1 Juin - 16:14

Bonjour à toi autre facette de la personnalité de ton créateur Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Nnacui Ulch (Double compte Kiryû)    Lun 10 Juin - 7:10

Présentation terminée \o/
Pavé César \o/
Revenir en haut Aller en bas
Dieu
avatar

Admin
Dieu

MESSAGES : 101
DATE D'INSCRIPTION : 29/08/2008

Feuille de personnage
Niveau: 100
Experience:
999999999/999999999  (999999999/999999999)
Argents: ∞

MessageSujet: Re: Nnacui Ulch (Double compte Kiryû)    Lun 10 Juin - 10:17

Je te valide pavéman

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://divinitykingdom.forumactif.org


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Nnacui Ulch (Double compte Kiryû)    

Revenir en haut Aller en bas
 

Nnacui Ulch (Double compte Kiryû)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Double prelevement
» Double FITA Star
» Corde à double pour grande voie
» Noeud du pecheur double.
» Montage double effet.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cité des Anciens :: Le commencement :: Présentations :: Présentations Validées-